Menu

Mes inspirations

Je vous livre les univers qui m’inspirent en ne suivant aucun fil, passant de l’un à l’autre comme ils me viennent à l’esprit.

Les lieux de silence, l’abbatiale de CONQUES, patrimoine médiéval magnifié par les vitraux de Pierre SOULAGES.

Les promenades dans la nature.

Les sculptures de Jean TINGUELY, de GIACOMETTI, les mobiles de CALDER qui évoquent la disposition de l’univers.

Les chants polyphoniques profanes ou sacrés, tout travail de la voix. La musique médiévale et baroque avec mon interprète favori Jordy SAVALL.

Le monde du sculpteur Jean AMADO qui stimule l’imaginaire.  « Il était un croyant, il croyait qu’on peut changer le monde à force de bonté et de générosité, son engagement était de créer du bonheur pour protester contre l’univers du malheur. »

Et bien sur les créations de Georges JEANCLOS d’où jaillit la force de l’être.

La méditation qui permet de faire le vide, de s’extraire du poids du mental.

La peinture italienne et flamande du XVIème et XVIIème siècle pour la beauté de la figure humaine et ce qu’elle transmet de réalisme.

Le Japon et sa culture ancestrale, les temples zen, la cérémonie du thé, la calligraphie.

L’art textile, les tissages de végétaux, les tissus anciens.

Le land art, travail dans et sur la nature.

Les moments de partage avec Mylan, mon petit-fils, qui du haut de ses 4 ans me ramène à l’imaginaire de l’enfance où tout reste possible.

Les contes et légendes de tous pays pour leur pouvoir à nous emporter dans des mondes insoupçonnés.

L’astrophysique et Hubert REEVES qui vulgarise l’astronomie et nous fait comprendre l’ampleur de l’univers, l’infiniment petit comme l’infiniment grand, par conséquent la place que nous avons sur terre et notre interdépendance.

L’Asie, l’Afrique, l’Océanie…. et tous ces peuples qui vivent encore en harmonie avec leur environnement, qui fabriquent des objets magnifiques à partir de ce qu’il y a dans la nature.

Les écrits de Théodore MONOD, de Nicolas BOUVIER pour leur amour du voyage.

La danse butō, danse sacrée japonaise, subversive, qui se caractérise par sa lenteur, sa poésie, son minimalisme. Le danseur sonde les instances de son esprit, sa relation au cosmos et l’inscription de son être au cœur de l’univers. Danse méditative.